Commandez aujourd'hui et recevez votre achat dans les 2 à 3 prochains jours ouvrables !

Lysanne Richard sautera à la Dam-en-Terre

Après avoir plongé aux quatre coins du monde, et plus récemment dans le fjord du Saguenay, Lysanne Richard s’élancera mardi d’une nacelle dans les eaux de la Dam-en-Terre, à Alma.

Solem, une jeune entreprise d’Hébertville qui se spécialise dans les serviettes en microfibre, a trouvé une façon bien originale de lancer sa nouvelle collection signature. En plus de Lysanne Richard, la peintre Laurie Marois, originaire de Normandin, sera également de la partie.

«Un partenariat entre quatre femmes de la région pour un lancement en grand», confie Mylène Lessard, cofondatrice de Solem avec son amie d’enfance Marie-Hélène Doucet.

Récemment, l’entreprise est d’ailleurs devenue le commanditaire principal de la plongeuse de haut vol originaire de Chicoutimi.

Impossible, toutefois, de connaître les détails du lancement!

«Je ne dévoilerai pas le punch aujourd’hui, mais ça fait des mois qu’on travaille sur ce projet-là!»

Lysanne Richard

Sur le coup de 17h30 mardi, la plongeuse internationale s’élancera à partir d’une nacelle située à plus de 75 pieds dans les airs. Plus tôt dans l’après-midi aura lieu le lancement de Solem.

Le directeur général de la Dam-en-Terre, Mathieu Brassard, explique que la nacelle sera située à l’extrémité droite de la plage, dans une portion où la profondeur de l’eau atteint 50 pieds, ce qui est amplement suffisant pour le plongeon de haut vol.

«J’ai été approché pour fournir le site. C’est vraiment mon genre de projet! Pour donner de la visibilité à la Dam-en-Terre, pour les citoyens, pour les touristes, pour qu’ils viennent sur le site. C’est un bon rayonnement!», se réjouit Mathieu Brassard.

Des agents de sécurité et des policiers devraient être sur place. La Dam-en-Terre demande aux plaisanciers de ne pas se déplacer avec leur bateau entre 17h15 et 18h afin d’assurer la sécurité de la plongeuse.

Les deux cofondatrices ont lancé leur entreprise en février 2019, mais il y a quelques mois, les deux mamans ont mis de côté leur carrière de psychoéducatrice et d’infirmière pour s’y consacrer à temps plein. «On a fait le grand saut, on s’est lancées dans le vide!», admet Mme Lessard.

Comme Lysanne Richard!